En quelques chiffres, on comprend pourquoi le diabète, toutes formes confondues, est un problème de société.
 
Le diabète de type 1 (insulinodépendant ou DID) en Europe

Une grande enquête EURODIAB-ACE faite en 1989 et 1990 chez les enfants de moins de 15 ans, a permis de mettre sous surveillance près de 16 800 000 enfants. Un diabète est survenu chez 3 060 enfants durant cette période. On a donc calculé la fréquence (ou prévalence) de la maladie dans les différents pays d'Europe.
 
Pays Prévalence du DID
(%)
  FRANCE 0.38
  ITALIE 0.47
  MALTE 0.49
  GRANDE- BRETAGNE 0.53
  LUXEMBOURS 0.53
  ESPAGNE 0.59
  BELGIQUE 0.66
  ALLEMAGNE 0.74

Pour une population de 65.000.000 on peut estimer qu'il y a environ 220 à 240.000 diabétiques de type 1 en France. Il existe une importante variation d'un pays à l'autre, puisque le nombre de nouveaux cas va de 5,1 pour 100 000 habitants en Roumanie à 42,9 pour 100 000 en Finlande. Globalement, l'Europe du Nord est plus touchée que les pays du pourtour méditerranéen.
 
 
Le diabète de type 2 (non insulinodépendant ou DNID)

Alors qu'on dénombrait dans le monde en 1985, 30 millions de diabétiques, le chiffre estimé en l'an 2005 est de 157 millions, soit un doublement tous les 15-20 ans. Pour la France, la prévalence semble beaucoup plus élevée que les 2 % classiquement retenus : à partir des données de vente de médicaments, le nombre des diabétiques de type 2 serait de :
 
170 à 190 000 traités par insuline
1,2 à 1,4 millions traités par antidiabétiques oraux
200 à 400 000 traités par régime seul
800 000 nouveaux diabètes depuis 1999
soit un total d'environ 2,5 millions (4 % de la population)
De nombreux facteurs influent sur la prévalence du DNID
 

Alors, quel que soit votre type, apprenez à le gérer, il en vaut la peine !