Se soigner soi-même la chose à ne pas faire!

thumbnail

L’automédication consiste à prendre de médicaments sans l’avis d’un médecin mais aussi de se rendre à la pharmacie pour acheter un traitement sans ordonnance bien qu’il y en a qui sont autorisés. Rhume, toux, fièvre, mal de tête ou de ventre, des petites maux que l’on a constamment et pour lesquels l’on estime ne pas avoir besoin de l’avis d’un médecin. Pourtant, il vaut toujours mieux aller consulter pour avoir un diagnostic clair et précis. Aujourd’hui beaucoup d’entre nous se contente de pratiquer l’automédication concernant ce type de maux car l’on reconnait les symptômes et surtout parce que l’on possède des médicaments tels que des anti-inflammatoires et antalgiques dans notre armoire à pharmacie. Je vous assure ce n’est certainement pas la chose à faire car par expérience, je me suis rendue encore plus malade en procédant ainsi croyant traiter un mal qui n’existait pas en réalité.

Médicaments

Les risques et dangers de l’automédication

Ingérer un médicament sans avis médical peut conduire à une aggravation de la maladie dû par exemple à une mauvaise posologie. Aussi n’étant pas expert, l’on n’a pas une connaissance sur la composition du produit et de ses effets secondaires. Dans ce cas l’on est l’auteur de l’affaiblissement de son système immunitaire ce qui expose à d’autres maladies. D’autant plus que une fois chez le médecin, ce dernier peut se tromper de diagnostic lors de la consultation car les produits ingérés empêchent de détecter certains symptômes. Prendre également des médicaments tout seul de façon régulière peut rendre addictifs à certains composants ce qui peut entraîner des complications sur la santé. Même si dans certains cas il n’est pas nécessaire d’avoir l’avis d’un médecin, il vaut mieux se faire aider par un pharmacien.

Back To Top